Tracfin – L’évasion fiscale pour les nuls

Comme chaque année, le site impot.gouv.fr publie le rapport annuel de Tracfin, (acronyme de ‘’Traitement du Renseignement et Action Contre les Circuits Financiers Clandestins’’) est un organisme du ministère de l’Économie et des Finances, chargé de la lutte contre le blanchiment d’argent. Assisté d’une armée de logiciels de traitement et de bureaux de traitement, l’arme est présentée comme redoutable, tout particulièrement pour ce qui est de l’espionnage des citoyens et la restriction de ses libertés.

Ainsi, si aujourd’hui vous n’avez plus le droit de retirer ou de déposer plus de 1000€ en espèce sur votre compte en banque sans déclencher une alarme retentissante à Bercy, c’est grâce à Tracfin. Il en est de même pour les retraits au distributeur, l’alimentation de cartes prépayées, les virements, etc, etc. Bref, ne croyez surtout pas que vous êtes libre de disposer de l’argent que vous avez gagné à la sueur de votre front, et dont le maigre chiffre résiduel sous forme de billets dans votre main vous a déjà coûté 85% confisqué par le même Etat qui vous surveille. A ce titre et en parenthèse, on notera la nouvelle collaboration entre Tracfin et l’URSSAF depuis cette année.

Le fonctionnement de Tracfin est basé sur un seul et même précepte, la délation. La délation est une pratique historique en France, qui a connu ses plus belles heures dans les années 40. Si aujourd’hui, fort de certains souvenirs douloureux du passé, il est malvenu de collaborer ou de ‘’balancer’’ son voisin, l’Etat vous y engage prestement, et tant que faire se peut, de façon anonyme (ce qui évite toute forme de rémunération pour apport d’affaires). Bien sûr, histoire de rester toujours politiquement correct, on renommera pudiquement la prestation en ‘’déclaration’’.

De toute évidence, chacun est porté à accomplir son devoir civique et à balancer son prochain pour le bien de l’Etat (qui vous en remercie) et ses caisses toujours aussi vides. Mais l’Etat à ses apporteurs d’affaires référents, des professionnels de la délation en quelque sorte. Des professionnels que vous connaissez bien, vous travaillez avec régulièrement, en toute confiance, vous leur laissez même l’accès à vos comptes. Vous trouverez ci-dessous le tableau récapitulatif de ces délateurs professionnels, classés par catégories professionnelles et comble du luxe, avec indice de performances années par années. (Avouez qu’on vous gâte)

50.000 contrôles annuels, 95% via la délation !

Le classement des apporteurs d’affaires est non seulement basé sur le volume d’apport, sa croissance annuelle, mais aussi par sa qualité. La qualité des délations, donc. Qualité des dossiers envoyés, motivation, démonstration, justificatifs, etc. On notera d’ailleurs une classification spéciale, les PPE (Personnes Politiquement Exposées). Si le nombre de déclarations vis-à-vis des PPE est en augmentation, la qualité des dossiers reste mystérieusement médiocre.

Exemple d’un PPE scoumouné.

Maintenant que vous connaissez un peu mieux Tracfin et son fonctionnement, apprenez que cet organisme fête ces 25 ans cette année. Présenté comme une machine de guerre à l’efficacité redoutable il est légitime de se poser quelques questions. S’il est avéré que votre plombier se fera une sueur froide en acceptant un chantier payé en espèce, ou que la cafetière du coin risque gros en se faisant exceptionnellement aider de sa belle-sœur un samedi midi sans avoir rédigé un contrat d’embauche, ou vont donc et que deviennent les 80 milliards d’euros qui échappent à l’impôt sur les société via les grandes multinationales. Pourquoi l’imposition à l’IS (Impôt Société) des boites du CAC 40 est en moyenne de 8% quand elle est de 28% pour les TPME ?

Shuuuuuut !

Pour conclure, nous vous engageons vivement à prendre quelques heures pour lire le rapport 2015 de Tracfin. Il est très instructif, et surtout, il est un véritable guide d’optimisation et d’évasion fiscale pour les nuls (schémas explicatifs à l’appui). Suivez simplement le lien suivant : TRACFIN

Et pour ceux qui souhaite l’accompagnement professionnel de leur optimisation, pensez Cobalt !